picto facebook institut homme total picto youtube affranchi IHT picto twitter institut homme total picto instagram institut homme total picto discord institut homme total
Accueil  ⟩   Actualités  ⟩   International
Palestine

Conflit israélo-palestinien : soutien au peuple Palestinien en lutte contre le colonialisme !

Israël - Palestine : Le contentieux historique irrésolu depuis 70 ans s'est à nouveau embrasé ces dernières heures. Plus de 500 blessés sont à déplorer.

Partager
Palestiniens en lutte au milieu des flammes dans la bande de Gaza
Palestiniens en lutte au milieu des flammes dans la bande de Gaza (Hosny Salah / Pixabay)
×
Par Gabriel R.
Lecture 5 min

fond blanc

Partout dans le monde, la pandémie du coronavirus accompagne et accélère la crise du capitalisme néolibéral. La fascisation générale du capitalisme en décomposition et empêtré dans ses contradictions exacerbées, ici et là, les tensions intra-prolétariennes là où les classes laborieuses ont perdu les outils théoriques pour s'auto-émanciper de la domination bourgeoise. La situation des palestiniens n'est en rien différente de celle vécue par les classes laborieuses des autres pays. Néanmoins, la domination coloniale qu'ils subissent se fait ressentir avec d'autant plus de violence qu'elle est une situation d'exploitation élargie de la force de travail, et cela sans tampon idéologico-juridique. En un mot, sans superstructure : « Aux colonies l'infrastructure économique est également une superstructure ». (1)

Il aura fallu un série d'expulsions violentes dans un quartier de Sheikh Jarrah pour que la situation s'envenime. Des familles installées depuis de nombreuses générations ont été délogées de manière inique, entraînant les traditionnels jets de pierres de la part des jeunes palestiniens et autres « frappes chirurgicales » de Tsahal (armée de défense d'Israël) sur la bande de Gaza dont le bilan s'élève à 22 morts dont 9 enfants (2). Les journées du 9 et 10 mai 2021 ont ainsi signé une escalade de la violence inédite depuis des années, et rappellent les sombres heures de l'intifada de ce début de siècle (3). Les heurts entre manifestants et forces de sécurité palestiniennes (4) s'ajoutent à des frictions communautaires : des colons israéliens ont défilés et se préparent à un violent affrontement fratricide. Le Hamas palestinien, bras armé de la résistance anti-colonialiste et appendice du terrorisme djihadiste, réplique pour l'instant par des tirs de roquettes, tous interceptés dans le ciel d’Israël (5).

Les récents événements de violence qui ont émaillé Jérusalem-est, et notamment les combats autour de la mosquée Al-Aqsa, qui mettent en péril le troisième lieu saint de l'islam, monument de l'Histoire universelle, méritent d'être éclairés. Là encore, la contradiction couvait depuis longtemps et ces rivières de larmes ne font que ruisseler là où le colonialisme sévit. Entendons-nous bien. La situation israélo-palestinienne que nous connaissons, qui met en péril les hommes et les trésors de l'Histoire, découle de décennies d'un colonialisme israélien qui a grappillé mètre par mètre les territoires palestiniens au mépris du droit international et des frontières initialement tracées.

Depuis, du sang a coulé sous les ponts et la solution à deux États s'est dissoute sous les coups de boutoir de l'impérialisme. Le peuple palestinien « en cage » (6) se débat sous un entrelacs grillagé, cuirassé de forces armées, de drones, de véhicules militaires qui maintiennent un apartheid à grande échelle, mettant un territoire en dépendance. Il y a aujourd’hui, de fait, un seul État : les Palestiniens dépendent pour nombre d'entre eux, dans la reproduction sociale de leur existence, de l'infrastructure israélienne qui tarit sciemment l'accès aux ressources. Hélas, les forces anti-impérialistes tentent de rejouer l'Histoire et refusent « d'enterrer leurs morts » (7). Ils s'illusionnent dans un retour à la frontière originelle, comme si l'Autorité palestinienne se trouvait en mesure de recouvrir son intégrité territoriale après 40 ans de défaites.

Loin d’appeler à un renoncement, les militants progressistes doivent soutenir la formation d'un État commun « du Jourdain à la mer » qui ratifierait dans le droit une situation qui par bien des aspects est déjà largement une réalité, bien qu'étouffée dans la coercition et la violence. Cet État hégémonique actuel n'est pas pour autant un État commun, car de plus en plus théocratique et belliqueux et donc structurellement étranger aux autres communautés. Le prolétariat palestinien doit entamer une lutte pour la reconnaissance à l’intérieur de cet état de fait et prendre Israël à son propre piège, exiger l'Égalité dans le cadre d'un État multi-culturel.

Le Moyen-Orient et sa mosaïque de ressources naturelles et d'intérêts impérialistes se trouve une fois de plus morcelé et la paix des peuples menacée. Nous autres, nous ne sous-estimons pas la difficulté d'édification d'un État commun tant les deux nations luttent avec opiniâtreté sur des bases hélas, ethnico-religieuses du côté palestinien (Hamas) comme du côté israélien (droite et extrême droite sioniste). En France, la fascisation rampante, la destruction de la conscience de classe amène sous des formes similaires la balkanisation de notre pays (un syndicat de police appelait ces derniers jours à appliquer sur le territoire français une partition militarisé « sur le modèle israélien » (8) autour des différentes banlieues classées comme sensibles) et de notre peuple souverain.

La lutte pour la dignité et l’Égalité des droits, contre l'oppression colonialiste, s'inscrit dans le mouvement général de libération de l'Humanité. Nous apportons par conséquent un franc soutien au peuple palestinien.

Faisons à nouveau tonner dans nos cœur la devise du Front Populaire : Pain, Paix, Liberté !

Homme de dos un drapeau palestinien à la mainHomme de dos un drapeau palestinien à la main (Ahmed Abu Hameeda / Unsplash)


Notes

(1) Frantz Fanon, “Les damnés de la terre”, Paris, 2002, La découverte, page 43.
(5) « Des salves de roquettes tirées depuis Gaza vers Israël » , Agence France-Presse, 10 mai 2021
(6) « À Gaza, un peuple en cage », Le Monde diplomatique, septembre 2019, page 20-21
(7) Karl Marx, “Le 18 brumaire de Louis Bonaparte”, Paris, Garnier Flammarion
(8) « Deux policiers tués en service en l’espace de 12 jours : lettre ouverte au président Macron », “Syndicat france police -policiers en colère”, 6 mai 2021, consulté le 11/05/2021
Partager
À la Une
Cours de marché

Le système qui nous domine est celui de l'exploitation du travail

Marchons pour nos libertés contre les idées d'extrême-droite Samedi 12 Juin 2021

Le 12 juin, manifestons contre l’extrême-droite et développons un grand mouvement antifasciste

Qui sommes-nous ?
L'Affranchi IHT est le média de
l'Institut Homme Total
En savoir plus
Soutiens-nous
Finance ton média
affranchi de l'idéologie dominante
Faire un don
picto facebook institut homme total picto youtube affranchi IHT picto twitter institut homme total picto instagram institut homme total picto discord institut homme total
cours et formations institut homme total formations politiques et cours de philosophie marxiste loic chaigneau
Forme-toi
Pour transformer ta compréhension
de l'information
Institut
Rejoins-nous
Adhère à l'Institut Homme Total
à partir de 10€ par an
Adhérer
International
Colombie en lutte

Répression meurtrière en Colombie : solidarité avec le peuple colombien !

Plus d'articles
LES PLUS LUS
bibliographie conseils de lecture institut homme total bibliothèque Voir la bibliothèque livres librairie institut homme total bibliothèque Acheter les livres Marx FM Podcast marxiste marx communisme institut homme total Écouter Marx FM