picto facebook institut homme total picto youtube affranchi IHT picto twitter institut homme total picto instagram institut homme total picto discord institut homme total
Accueil  ⟩   Actualités  ⟩   Politique
Lutte sociale

1er Mai à La Léchère : les manifestants se rassemblent contre la fermeture de l'usine Ferropem

La manifestation à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs a eu lieu ce samedi 1er Mai 2021 à La Léchère (Savoie) avec en toile de fond la défense des ouvriers de Ferropem.

Partager
Le rassemblement devant la marie de la Léchère et la stèle dAmbroise Croizat
Le rassemblement devant la marie de la Léchère et la stèle dAmbroise Croizat (Jordane Gex / Affranchi)
×
Par Jordane G.
Lecture 3 min

Le rassemblement annuel à l’occasion du 1er Mai s’est bien déroulé à La Léchère (Savoie), teinté néanmoins d’un contexte bien particulier : la menace de la fermeture de l’usine Ferropem.

C’est donc à l’appel des travailleurs de l’usine et du maire de la Léchère Jean François Rochaix que toutes ces personnes se sont rassemblées.

Partant de l’usine Ferropem, la foule entame une marche jusqu’à la mairie de la Léchère et la stèle érigée en l'honneur d'Ambroise Croizat, célèbre ouvrier et résistant, devenu ministre du travail en 1946 et fondateur du régime général de sécurité sociale.

S’ensuivent plusieurs discours du maire et des responsables syndicaux dénonçant la mondialisation effrénée et le libéralisme dérégulé.

Stèle en hommage à Croizat à La LéchèreStèle en hommage à Croizat à La Léchère (Jordane Gex / Affranchi)

On aperçoit dans l’assemblée différentes personnalités politiques nationales et/ou européennes présentes pour l’occasion, telles que Yannick Jadot (député européen EELV), Vincent Rolland (député de la 2ème circonscription de Savoie) ou Hervé Gaymard (Président du conseil départemental de la Savoie).

Le cortège se met de nouveau en marche jusqu’à l’usine pour les derniers discours.

Le cortège reprend la route en direction de l'usine FerropemLe cortège reprend la route en direction de l'usine Ferropem (Jordane Gex / Affranchi)

De nouveau à l’usine, à l’abri de la pluie, Mustappha Haddou (secrétaire du comité central d’entreprise et délégué CGT de l’usine de la Léchère) nous introduit les différents élus qui s'apprêtent à prendre la parole.

Sur fond de campagne électorale pour les élections régionales les différents élus tiennent leurs discours et prônent chacun leur tour la « belle convergence politique du moment » (1)

Mustapha Haddou à la tête de la tribuneMustapha Haddou à la tête de la tribune (Jordane Gex / Affranchi)

La langue de bois et la campagne électorale terminée, la seule convergence qui transparait est une confiance au mieux naïve, au pire consciente, dans la capacité de l’Europe à défendre nos outils de production et nos emplois.

Le rassemblement se termine certes sous la pluie, mais dans la bonne humeur autour d’un barbecue organisé par les ouvriers de l’usine.

Que faut-il en penser ?

La fermeture de Ferropem concerne à l’heure actuelle 357 emplois directs, 223 sur le site de Château-Feuillet en Savoie et 134 sur celui des Clavaux en Isère. L’économie locale en serait dévastée.
Pour mieux se rendre compte du phénomène de la désindustrialisation en Tarentaise, un bref détour historique est nécessaire :

« Petit tableau de la casse industrielle en Tarentaise en 40 ans :
Ce fut d'abord Moutiers en 1980 : disparition de 410 emplois directs. Puis le Villard du Planay, 236 emplois directs ; Venthon 250 emplois ; aujourd'hui Petit cœur avec Ferropem, 221 emplois directs.
Sans oublier la disparition des savoir-faire de FUSALP : 90 emplois....
Je n'oublie pas près de 800 emplois disparus pour les usines de Notre Dame de Briançon en 40 ans, 312 perdus à Pomblière et tout cela dans une vallée dont l'économie ne repose aujourd'hui que sur la fragilité d'un tourisme saisonnier menacé par la moindre pandémie et par la raréfaction future de la neige...

Au total en Tarantaise, plus de 6000 emplois industriels disparus soit plus de 15000 induits. » (2)

Comme nous le constatons, ce processus est en cours depuis plus de 40 ans et s’aggrave encore.

L’économie de la Tarentaise repose aujourd’hui presque exclusivement sur un tourisme de montagne menacé par les risques liés à la chute de neige et exceptionnellement (nous l’espérons) par la pandémie.

Derrière ces chiffres déshumanisés ce sont des femmes, des hommes, des familles et des villages entiers qui tombent dans l’oubli, la misère et la précarité.

Comble de la situation, il s’agit du village d’origine d’Ambroise Croizat, ministre communiste fondateur du régime général de sécurité sociale.

Il est donc absolument indispensable, afin de récupérer et préserver l’héritage qui est le nôtre, de restaurer la conscience de classe présente en 1946 qui a mené à toutes ces conquêtes sociales.

Cette conscience de classe est la prémisse indispensable à la récupération de notre souveraineté nationale et populaire qui nous permettra de sauver à la fois nos usines, nos outils de travail ainsi que nos services publics intrinsèquement liés dans ce qui compose l’héritage populaire français.

En conclusion, le rassemblement s’est avéré être une grande réussite.
L’investissement des travailleurs, du maire de la Léchère et des habitants force le respect et constitue un grand espoir pour la préservation des emplois de Ferropem.

Concernant les élus présents ce jour ci, seul l’avenir nous démontrera leur investissement réel ou simulé, mais concernant ce point nous avons notre petite idée…


(1) Note particulière au député de la Savoie, Vincent Rolland, qui défend l’usine depuis plus d’un an.

(2) Citation de Michel Etievent (écrivain, historien et biographe d’Ambroise Croizat)
Partager
À la Une
Fille avec un casse-tête dans les mains

Surdoué, douance, zèbre : le nouveau cache-sexe du racisme de l'intelligence

Marx - Clouscard - Friot

Penser avec Marx aujourd’hui : Michel Clouscard et Bernard Friot

Qui sommes-nous ?
L'Affranchi IHT est le média de
l'Institut Homme Total
En savoir plus
Soutiens-nous
Finance ton média
affranchi de l'idéologie dominante
Faire un don
picto facebook institut homme total picto youtube affranchi IHT picto twitter institut homme total picto instagram institut homme total picto discord institut homme total
cours et formations institut homme total formations politiques et cours de philosophie marxiste loic chaigneau
Forme-toi
Pour transformer ta compréhension
de l'information
Institut
Rejoins-nous
Adhère à l'Institut Homme Total
à partir de 10€ par an
Adhérer
Politique
Journée internationale des travailleurs Paris 1er mai 2019

1er mai : la journée internationale des travailleurs est maintenue cette année 2021

Plus d'articles
LES PLUS LUS
bibliographie conseils de lecture institut homme total bibliothèque Voir la bibliothèque livres librairie institut homme total bibliothèque Acheter les livres Marx FM Podcast marxiste marx communisme institut homme total Écouter Marx FM