picto facebook institut homme total picto youtube affranchi IHT picto twitter institut homme total picto instagram institut homme total picto discord institut homme total
Accueil  ⟩   Actualités  ⟩   International
Covid-19

Confinement pour les non vaccinés en Autriche : symbole d'une Europe à feu et à sang ?

Après la fermeture des restaurants et espaces de loisirs, c’est bien une assignation à résidence dont vont être victimes les Autrichiens non-vaccinés. Ségrégation et dictature qui vont crescendo, prélude pour la France d’ici la fin de l’année ?

Partager
Alexander Schallenberg à droite succède à l'ex-chancelier fédéral Sebastian Kurz à gauche
Alexander Schallenberg à droite succède à l'ex-chancelier fédéral Sebastian Kurz à gauche (Arno Melicharek / Wikipédia)
×
Par Pierre M.
Lecture 5 min

Alors que le passe sanitaire est prolongé en France jusqu’à l’été 2022, qu’une troisième dose arrive pour les plus de 65 ans, que les territoires ultramarins s’enflamment (1), la dictature sanitaire va croissante dans les pays voisins, au sein d'une Europe en totale décrépitude. L’Autriche s’érige en parangon de ce piteux état de gestion de crise de la Covid-19, laissant présager un possible exemple à suivre pour la France : confiner presque un tiers de la population, au seul motif d’une non-vaccination. (2)

Un pays en pleine crise politique

L’ancien chancellier Sebastian Kurz (Österreichische Volkspartei, abrégé en ÖVP), après des accusations de corruption et d’abus de confiance – bien qu’il démente ces déclarations - a donné sa démission début octobre 2021. En sus, neuf autres prévenus et trois associations font l’objet d’enquêtes, avec des perquisitions effectuées. L’ancien ministre des Affaires étrangères, Alexander Schellenberg, succède donc à son homologue. La coalition du parti populaire ÖVP est maintenue, jusqu’en 2024, avec les Verts (Die Grünen, toujours pieds et poings liés avec les libéraux et réactionnaires). C’est un changement apparent, qui n’édulcore en rien le « système Kurz », toujours bel et bien en place ; preuve s’il en faut du maintien à des postes clés de ses hommes-liges comme la ministre de l’Agriculture (Agrarministerin) Elisabeth Köstinger, le ministre de la Chancellerie (Kanzleramtsministerin) Karoline Edstadler et le ministre des Finances (Finanzminister) Gernot Blümel ; tous vouent une fidélité aveugle à l’ancien chancelier.

Cette coalition écolo-conservatrice se démarque par son autoritarisme a peine voilé, comme peut le signaler le dernier renvoi de jeunes filles musulmanes dans leur pays d’origine. La crise de la Covid-19 n’exacerbe que trop des tendances néo-fascisantes, en gésine dans le capitalisme, bien mises en lumière par les travaux de Michel Clouscard (3).

Les mesures dites « d’urgence sanitaire » se conjuguent avec de lourdes attaques contre le monde du travail et des restrictions des libertés publiques… qui tendent à se pérenniser, voire à se naturaliser. C’est un fascisme qui ne dit pas son nom, « qui rampe, flotte, [et] quand il montre le bout de son nez on dit : "c’est lui ? vous croyez ? Il ne faut rien exagérer !" Et puis un jour on se le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser », comme le signalait déjà Françoise Giroud.

Fascisation à visage découvert : haro sur les travailleurs !

Après avoir suivi l’exemple de l’Italie en matière de contrôle sanitaire sur les lieux de travail même ; contrôle d’un test, d’une vaccination ou d’une guérison, étendus au-delà de la sphère « événementielle ». La règle des « 3G » implique un contrôle accru sur les travailleurs eux-mêmes, renforçant la précarité et les inégalités chez ces derniers, avec des amendes pour les « dissidents ». (4)

Mais le gouvernement autrichien s’enfonce plus loin dans la fascisation en généralisant le confinement aux non-vaccinés, une « première mondiale » (sûrement pas la dernière…) ; peut-on encore aller plus loin ? N’est-ce pas une preuve suffisante de la dérive autoritaire d’un capitalisme en situation sénile et moribonde, de plus en plus difficilement occultée derrière les mesures dites « sanitaires » ? L’arbre sanitaire cache la forêt nauséabonde du capital en putréfaction ; les contradictions du capitalisme sont révélées par la Covid-19.

Le soi-disant sens du devoir, et l’appel à une « union sacrée » contre ces fâcheux non-vaccinés, par la faute de qui nous serions dans une telle situation, ne tient plus. Ce scénario ne fait que diviser les populations, la classe travailleuse, qui supporte depuis trop longtemps l’incurie de ses dirigeants, fraichement abreuvés aux dogmes européistes du libre-échange et de la destruction des services publics. (5)

« On croit mourir pour la patrie mais on meurt pour des industriels » disait déjà Anatole France au sortir de la Première Guerre mondiale. La classe capitaliste veut nous faire supporter, veut externaliser – pour reprendre son vocable technocrate - les conséquences de ses choix politiques désastreux. Ces fautes inexcusables de sabotage des hôpitaux et de l’industrie nationale ne sont pas oubliées.

Le bilan calamiteux – et ce n’est malheureusement pas fini – de la gestion de la crise de la Covid-19 par les pays capitalistes n’est plus à démontrer, en comparaison de celle des pays socialistes.

La décision prise par l’Autriche n’est pas anodine. Elle témoigne un peu plus de l’engouffrement des dirigeants européistes dans leurs contradictions. La santé n’est pas neutre, elle est profondément traversée par des rapports sociaux et idéologiques. L’apartheid sanitaire s’institutionnalise à grands pas, avec des conséquences accrues sur le « travailleur collectif » ; la lutte n’est plus une option, elle devient une nécessité. Nos compatriotes guyanais et martiniquais en savent quelque-chose : ils nous montrent actuellement la voie à suivre, et surtout, à poursuivre.

fond blanc

(1) En réponse à « la grève générale » déclarée en Guyane, la réponse répressive et autoritaire de l’Hexagone ne tarda pas ; Darmanin déploie des forces d’élite du Raid et du GIGN, une véritable armée d’occupation qui ne laisse présager que des conséquences très lourdes.

(2) Près de 60% de la population est intégralement vaccinée en Autriche actuellement ; un taux jugé » honteusement bas » par le chancellier nouvellement élu Alexander Schallenberg, du Parti populaire Autrichien (övp), libéral et pro-Union-Européenne.

(3) Michel Clouscard, Néo-fascisme et idéologie du désir, Editions Delga, 2013

(4) Des amendes pouvant atteindre la somme de 500 euros pour les salariés et de 3 600 euros pour les employeurs, comme a pu le déclarer le ministre du travail Martin Kocher.

(5) Rappelons une énième fois, qu’au plus fort du pic de la Covid-19 le gouvernement s’évertuait à réduire les lits d’hôpitaux [à une échelle nationale c’est 3 400 lits supprimés en 2019, 4 000 en 2018, et entre 2003 et 2017, plus de 69 000 places d’hospitalisation à temps complet ont disparu] comme le représente la carte constituée par Bastmag
.
Partager
À la Une
Gabin Baker et Belmondo forment le drapeau français

Le pillage mémoriel d’Éric Zemmour et Emmanuel Macron

Bernard Friot et Frédéric Lordon - Conversations sur le communisme

Conversations sur le communisme, Friot et Lordon : deux visions irréconciliables

Qui sommes-nous ?
L'Affranchi IHT est le média de
l'Institut Homme Total
En savoir plus
Soutiens-nous
Finance ton média
affranchi de l'idéologie dominante
Faire un don
picto facebook institut homme total picto youtube affranchi IHT picto twitter institut homme total picto instagram institut homme total picto discord institut homme total
cours et formations institut homme total formations politiques et cours de philosophie marxiste loic chaigneau
Forme-toi
Pour transformer ta compréhension
de l'information
Institut
Rejoins-nous
Adhère à l'Institut Homme Total
à partir de 10€ par an
Adhérer
International
Police anti-émeute à Melbourne

Dictature sanitaire totale à Melbourne

Barricade de la Place Blanche défendue par des femmes pendant la semaine sanglante

De la Corée au Tchad, l’esprit révolutionnaire de la Commune de Paris rayonne

Plus d'articles
LES PLUS LUS
bibliographie conseils de lecture institut homme total bibliothèque Voir la bibliothèque livres librairie institut homme total bibliothèque Acheter les livres Marx FM Podcast marxiste marx communisme institut homme total Écouter Marx FM
picto formation diplome picto vidéos picto i picto theorie picto actualites